Damien Gabriel
Sanaâ Belayachi & Martial Van der Linden

Nominés du Prix AEMD Marina Picasso 2019

Damien Gabriel

Chercheur en neurosciences cognitives au laboratoire de Neurosciences de l’université de Franche-Comté et au Centre d’Investigation Clinique du centre hospitalier universitaire de Besançon.

Damien Gabriel est également responsable de la plateforme de Neuroimagerie Fonctionnelle et Neurostimulation Neuraxess. Damien Gabriel développe des méthodes innovantes permettant d’identifier des marqueurs cérébraux d’intégrité des grandes fonctions cognitives. Dans ce but, il utilise différentes techniques d’imagerie afin de mesurer avec précision le fonctionnement du cerveau et travaille avec des médecins, ingénieurs, informaticiens, philosophes… Il a développé des approches pluridisciplinaires originales, notamment en mêlant art et neurosciences grâce a des collaborations avec des artistes de Franche-Comté. Le fruit de ces collaborations a abouti au développement d’un dispositif guidé par la pensée et permettant de réguler son état émotionnel au moyen d’activités artistiques. L’efficacité de cette approche innovante sera évaluée d’une part en milieu scolaire et d’autre part auprès de populations pathologiques.

Sanaâ Belayachi

Docteure en psychologie, collaboratrice scientifique à l’Université de Liège et psychologue clinicienne spécialisée en réhabilitation psychosociale.

Ses travaux de recherche portent sur la compréhension des liens complexes qui existent entre les processus cognitifs impliqués dans le traitement des informations liées à l’action et le vécu subjectif et émotionnel qui contribuent à l’émergence de comportements dysfonctionnels en psychopathologie. Les travaux menés en collaboration avec le professeur Martial Van der Linden (Universités de Genève et de Liège) visent à améliorer l’identification des différents sous-types de Troubles Obsessionnels-Compulsifs (TOC), sur base des particularités cognitives, expérientielles et émotionnelles propres à chaque profil de TOC. Les chercheurs aspirent à développer un nouvel outil d’évaluation permettant aux praticiens de mieux appréhender les caractéristiques cognitives, émotionnelles mais aussi fonctionnelles de chaque patient en proie à des symptômes du TOC afin d’adapter les stratégies thérapeutiques envisagées (thérapies individualisées). Parallèlement à ses activités de recherche, Sanaâ Belayachi est psychologue spécialisée dans la mise en place de procédures à visées thérapeutiques permettant d’aider des patients souffrant de symptômes neurologiques ou psychiatriques à mieux réguler leurs comportements au quotidien et atteindre leurs objectifs de vie.

Ouvrages de référence :

Belayachi, S., & Van der Linden, M. (2017). Cognitive heterogeneity in Obsessive Compulsive checking. Journal of Cognitive Education and Psychology, 16, 9–22.

Belayachi S., & Van der Linden, M. (2012). Perturbation de l’agentivité dans les symptômes obsessionnels-compulsifs. Psychologie et Neuroscience Cognitives de la Conscience de Soi, S. Brédart & M. Van der Linden (Eds.). De Boeck Université: Bruxelles (pp. 192–208).

Martial Van der Linden

Docteur en psychologie, professeur honoraire de neuropsychologie et psychopathologie aux Universités de Genève et de Liège.

Martiel Van der Linden a dirigé à Genève et à Liège un groupe de recherche (respectivement l’Unité de Psychopathologie et Neuropsychologie Cognitive et le Secteur de Psychopathologie Cognitive) spécialisé dans l’étude des troubles cognitifs et émotionnels. Il a également été responsable à Genève d’une consultation universitaire consacrée à l’évaluation et à la prise en charge des troubles émotionnels. Les travaux et recherches menés par Martial Van der Linden et ses collaborateurs visent à mieux comprendre comment des dysfonctionnements cognitifs et des perturbations émotionnelles contribuent au développement et au maintien des états psychopathologiques tels que la schizophrénie, les troubles obsessionnels-compulsifs ou la dépression. Leurs recherches s’inscrivent dans une perspective plurifactorielle et intégrative, impliquant la prise en compte des différents types de processus psychologiques qui contribuent à l’émergence de symptômes psychopathologiques mais également l’identification des autres facteurs potentiellement contributifs, tels que les événements de vie, les facteurs sociaux et biologiques. Sur base des résultats de leurs travaux, les chercheurs ont développé des méthodes de revalidation des troubles cognitifs ainsi que des méthodes d’interventions psychologiques individualisées, en tenant compte des buts personnels poursuivis par chaque patient. Une autre partie des travaux de Martial Van der Linden porte sur les effets du vieillissement sur le fonctionnement dans la vie quotidienne et sur la création d’interventions psychologiques adaptées, toujours dans une perspective plurifactorielle et intégrative. Il a participé à la création en 2009 d’une association du nom de VIVA (Valoriser et intégrer pour vieillir autrement), qui promeut à l’échelle locale des mesures de prévention du vieillissement cérébral et cognitif problématique.

Ouvrages de référence : 

Van der Linden, M. et Ceschi, G. Traité de psychopathologie cognitive, Tome 2, Etats psychopathologiques.  (2008). Marseille, Solal; 446 pages.

Juillerat, A. et Van der Linden, M.  Penser autrement le vieillissement: Pour une approche humaniste du vieillissement cerebral. (2014). Bruxelles, Mardaga; 272 pages.

Laissez-nous vos coordonnées.
Nous vous contacterons !

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.